Acheter ou reprendre un fond de commerce : comment faire ?

Qu’il s’agisse d’une première installation ou non, la décision d’acheter un fonds de commerce est pour l’acquéreur un nouveau challenge, mais également une source légitime d’inquiétude.

En effet, plus encore que l’achat d’un bien immobilier, l’achat d’un fonds de commerce (Boulangerie, Charcuterie, Restaurant, etc.) entraine souvent :

  • le déménagement de l’acquéreur et de sa famille,
  • la mobilisation de tout ou partie des économies de la famille à titre d’apport,
  • l’obligation de gérer le personnel, la comptabilité et l’administratif du comme

A cela s’ajoute, la nécessité de rembourser le ou les prêts ayant financé l’achat, sur une durée qui est habituellement de 7 ans.

C’est pourquoi, dès avant de se lancer, il convient de se poser quelques questions simples

Que l’on souhaite acheter le fonds de commerce d’un restaurant, d’un garage, d’une boulangerie, d’un salon de coiffure ou toute autre activité, il est indispensable de ne pas avoir à remettre le sort de l’activité à un salarié qui serait le seul professionnel.

En effet, qui n’a pas entendu l’histoire d’un restaurateur qui au moment du service du midi, alors que la salle était pleine, s’est vu demander une augmentation par son chef,

Ce dernier quittant immédiatement le service, ne l’obtenant pas.

De même, un boulanger dont le pâtissier avait tendance à saler plutôt que sucrer les gâteaux, afin d’être licencié.

Ces anecdotes pour réelles qu’elles soient, sont cependant souvent des cas isolés, puisque dans la majeure partie du temps, le personnel a également cœur à contribuer au succès de l’entreprise.

Néanmoins, elles doivent servir de mise en garde, car les échéances du crédit ne se paient pas toutes seules.

Quitter le statut salarié pour se mettre à son compte, c’est en effet quitter une relative sécurité de l’emploi, une paie assurée et des heures de travail dont le nombre est connu.

A contrario, c’est également entamer une aventure qui est souvent payante à plus d’un titre :

  • valorisation de son parcours professionnel,
  • reconnaissance des collègues professionnels,
  • acquisition d’un patrimoine.

Qu’il soit amené à travailler dans le fonds de commerce ou non, le rôle du conjoint du gérant est essentiel dans la vie d’un commerce.

Soit il sera au contact de la clientèle et sera donc un facteur important de la réussite du fonds de commerce, soit s’il ne participe pas directement, il lui sera souvent déléguer un certain nombre de tâches administratives ou comptables.

En outre, si la famille compte des enfants, il devra s’occuper, peut-être plus qu’avant, d’eux.

Le rôle du conjoint du gérant est donc extrêmement important et son implication au projet sans faille.

Bien que l’on soit professionnel dans son domaine, on ne maîtrise pas toujours les notions juridiques, comptables et financières attachées au bon fonctionnement d’une affaire.

C’est pourquoi, il est impératif de choisir, dès avant de se lancer dans l’acquisition de fonds de commerce, les Conseils d’Avocats qui pourront vous épauler :

  • au moment de choisir le commerce à acheter et de le financer,
  • lors de l’acquisition pour l’ensemble des formalités,
  • durant la vie de l’entreprise, pour répondre à vos questions et pour vous suppléer dans des domaines que vous ne maîtrisez pas.

Au moment d’effectuer ce choix, n’oubliez pas que vous avez besoin d’un professionnel.

Le compromis de vente : l‘assistance et les conseils d’un avocat pour vous guider

La mission de l’avocat commence au moment de la rédaction du compromis de vente du fonds de commerce .

Généralement, le vendeur et l’acquéreur se sont déjà mis d’accord sur le prix de vente, mais de nombreuses mises au point sont encore nécessaires, notamment sur la reprise du stock du fonds de commerce , sur une éventuelle période de mise au courant de l’acquéreur, etc.

Cela est particulièrement vrai en matière de cession de commerce de bouche, du type, boucherie, charcuterie, boulangerie, épicerie, superette, de même que dans le cadre de la cession d’un restaurant, d’un hôtel ou de commerces tout aussi spécifique qu’un magasin de vente et de location de matériel médical ou qu’une parfumerie.

Il est également impératif de dresser dès la promesse, la liste du matériel, afin que l’acquéreur soit certain de retrouver la totalité du matériel, lors de la prise de possession. Souvent, les relations entre les parties sont excellentes lors de la promesse, il arrive souvent que les relations se dégradent ultérieurement.

C’est pourquoi, il est vivement conseillé que chaque partie ait son avocat, pour défendre ses intérêts, dans cette opération juridique de cession de fonds de commerce.

Trop souvent, un acquéreur enthousiasmé par l’acquisition prochaine d’une affaire, néglige certains éléments, et notamment les clauses du bail commercial .

Il est du devoir de l’avocat, d’attirer l’attention de son client, sur les clauses du bail commercial. Ainsi, si le bail commercial arrive à expiration dans moins d’une année, l’avocat conseillera à son client, de négocier d’ores et déjà un nouveau bail avec le bailleur, afin qu’il n’y ait pas d’incertitude quant au montant du loyer du bail renouvelé.

Ainsi, dès le compromis, l’avocat prévoira comme condition suspensive, l’obtention de l’accord du bailleur sur le renouvellement de bail, en précisant un montant de loyer maximum.

Dans chaque activité commerciale, il existe des ratios à respecter entre le montant annuel du loyer et le chiffre d’affaires. Cela est notamment vrai pour les boulangeries et les restaurants, activités pour lesquelles le banquier va être particulièrement attentif à ce ratio.

En effet, le nouvel acquéreur doit pouvoir exploiter sereinement, sans devoir gérer peu de temps après son acquisition, une procédure contentieuse pour voir fixer judiciairement le montant du loyer du bail renouvelé, suite à une demande de déplafonnement du loyer par le bailleur.

De même, depuis l’instauration du droit de préemption des communes, sur les ventes de fonds de commerce , de fonds artisanaux et baux commerciaux, par la Loi du 2 Août 2005 et le Décret n° 2007-1827 du 26 Décembre 2007, l’avocat fera diligence pour purger ce droit, dans l’hypothèse où la commune a délimité un périmètre de sauvegarde du commerce et de l’artisanat de proximité. A défaut, l’acte de cession pourrait encourir la nullité.

Les communes qui voient disparaître les commerces de proximité de leur centre-ville au profit de centres commerciaux situés en périphéries, tentent désormais de contrer ce mouvement en maintenant dans leur centre les commerces essentiels tels que : la boulangerie, la poissonnerie, la charcuterie, l’épicerie ou la supérette, le primeur.
De même, elles s’emploient à assurer une diversité de l’offre de restaurants, sachant que les restaurants traditionnels ont tendance à disparaître au profit de la restauration rapide.

Préalablement à la signature de l’acte définitif de cession de fonds de commerce, les diligences à accomplir sont nombreuses, afin que l’opération soit parfaitement sécurisée pour les clients.

Outre, les formalités générales applicables à toute cession de fonds de commerce, des formalités spéciales sont à accomplir pour la cession de certains fonds, tels que les débits de boissons et des fonds annexés à la gérance d’un débit de tabac .

Notre Cabinet d’avocat maîtrise parfaitement ces formalités d’acquisition de fonds de commerce, et notre expérience en la matière assurera la validité et la sécurité juridique de l’opération.

Fort d’une expérience de près de 20 ans, en matière de vente et d’achat de fonds de commerce, notre cabinet est un acteur reconnu sur Paris et la région parisienne, notamment en matière de transmission de boulangeries, de restaurants, de superettes et de tout commerce de détail ou de gros, à prépondérance alimentaire ou non.

L‘acte d’achat

L’article 1112-1 du Code civil qui s’applique à tout contrat, institue une obligation précontractuelle d’information à la charge du vendeur.

  • Le nom du précédent vendeur, la date et la nature de son acte d’acquisition et le prix de cette acquisition pour les éléments incorporels, les marchandises et le matériel ;
  • L’état des privilèges et nantissements grevant le fonds ;
  • Le chiffre d’affaires qu’il a réalisé durant les trois exercices comptables précédant celui de la vente, ce nombre étant réduit à la durée de la possession du fonds si elle a été inférieure à trois ans ;
  • Les résultats d’exploitation réalisés pendant le même temps ;
  • Le bail, sa date, sa durée, le nom et l’adresse du bailleur et du cédant, s’il y a lieu.

Bien que ces informations ne doivent pas obligatoirement être énoncées dans l’acte de cession, il est vivement conseillé de les insérer au contrat afin que le vendeur soit en mesure de démontrer qu’il a exécuté son obligation précontractuelle d’information.

A défaut, l’omission de ces informations, sur demande de l’acquéreur, pourra entrainer la nullité de l’acte de cession du fait du manquement du vendeur à son obligation d’information.

La rédaction de l’acte de cession de fonds de commerce se fera dans le respect des règles élémentaires de rigueur et de loyauté, et notamment le respect de l’obligation d’information préalable du vendeur.

A défaut, notre responsabilité professionnelle pourrait être engagée.

Après la signature de l’acte, nous assurons toutes les formalités légales subséquentes :

  • enregistrement de l’acte, auprès du Centre des impôts compétent,
  • annonces légales, prise des garanties éventuelles,
  • immatriculation de l’Acquéreur au Registre du Commerce et au Répertoire des Métiers.

Actualités

Validité d’un contrat à temps partiel

Publié le 24/07/2019 Dans un arrêt du 3 juillet 2019, la…

Indemnités de licenciement : Remise en question du barème Macron

Publié le 18/12/2018 Dans un jugement du 13 décembre…

NULLITE D’UNE TRANSACTION

Dans un arrêt du 10 octobre 2018, la chambre sociale de la Cour…

Égalité salariale

Publié le 23/10/2018 Dans un nouvel arrêt du 26 septembre…

Requalification d’un CDD en CDI : Délai de prescription

Publié le 22/05/2018 Dans un arrêt récent, la chambre sociale…

Règlement intérieur et sanctions

Publié le 06/04/2018 En vertu de l’article L 1311-2 du…

Effet libératoire du solde de tout compte

Publié le 21/03/2018 A l'issue de la relation de travail…

Port du voile et clause de neutralité dans le règlement intérieur

Publié le 01/12/2017 Dans un arrêt du 22 septembre…

Ordonnances Macron : insuffisance de motivation de la lettre de licenciement

Publié le 27/10/2017 Dès avant la promulgation des ordonnances,…

LE DROIT A LA DECONNEXION

Cette notion qui avait déjà été évoquée par la…

RECU POUR SOLDE DE TOUT COMPTE

La mention de la date de remise du solde de tout compte n'est…

RUPTURE CONVENTIONNELLE : SOYEZ VIGILANT

Il convient de rappeler aux chefs d'entreprises, ainsi qu'à…

REQUALIFICATION D’UN CONTRAT DE TRAVAIL A TEMPS PARTIEL EN UN TEMPS PLEIN

Dans un arrêt du 17 décembre 2014, la Cour de Cassation rappelle…

AUDIT SOCIAL EN ENTREPRISE

Bien souvent, l'Avocat est consulté par son client, particulier…

RESTAURATION : PRIME TVA

Toutes les entreprises du secteur CHR relevant de la Convention…

LE LICENCIEMENT D’UNE FEMME ENCEINTE EST-IL POSSIBLE ?

Il résulte des dispositions du Code du Travail, que les femmes…

CADRES DIRIGEANT ET TRAVAIL DU DIMANCHE ET DES JOURS FERIES

Il résulte des dispositions de l'article L 3111-2 du Code du…

DIFFERE D’ALLOCATIONS POLE EMPLOI EN CAS D’OBTENTION DE DOMMAGES-INTERETS EN JUSTICE

/
Quelle incidence peut avoir, pour un salarié licencié, la condamnation…

CONTREPARTIE FINANCIERE A LA CLAUSE DE NON-CONCURRENCE

/
Dans un arrêt du 17 novembre 2010, la Cour de Cassation a jugé…

PREUVE DU HARCELEMENT MORAL

/
Deux jurisprudences récentes, de janvier et février…

VISITE MEDICALE DE REPRISE

/
Le Code du Travail prévoit que le salarié absent, pour cause…

VALIDITE D’UNE CLAUSE DE NON CONCURRENCE

/
Dans un arrêt du 28 septembre 2011, la Chambre sociale de la…

MODIFICATION DES HORAIRES DE TRAVAIL DES SALARIES

/
Dans un arrêt du 3 Novembre 2011, la Cour de Casssation rappelle…

NOUVEAU REGIME SOCIAL DES INDEMNITES DE RUPTURE EN 2012

/
La loi de financement de la Sécurité Sociale a modifié…

NOUVEAU REGIME SOCIAL DES INDEMNITES DE RUPTURE EN 2012

/
La loi de financement de la Sécurité Sociale a modifié le…

NOUVEAUTES EN MATIERE DE RUPTURE CONVENTIONNELLE

/
La Direction Générale du Travail vient de faire paraître une…

CHARTE D’ETHIQUE ET CONTROLE DE LA COUR DE CASSATION

/
La Cour de Cassation vient pour la première fois de se prononcer,…

CHARTE D’ETHIQUE ET CONTROLE DE LA COUR DE CASSATION

/
La Cour de Cassation vient pour la première fois de se prononcer,…

RENONCIATION A UNE CLAUSE DE NON-CONCURRENCE

/
Par un arrêt du 13 juillet 2010, la Cour de Cassation vient…

DELEGATION DU POUVOIR DE LICENCIER DU PRESIDENT DE SAS

/
Face au courant de jurisprudence montant depuis plusieurs mois,…

LIBERTE DE DELEGATION DU POUVOIR DE LICENCIER DANS LES SAS

/
La Chambre mixte de la Cour de Cassation vient enfin…

TRAVAIL LE DIMANCHE

Le 22 juillet 2009 a été adoptée la loi sur le travail le…

INAPTITUDE ET RECLASSEMENT

Dans un arrêt du 26 novembre 2008, la Chambre Sociale…

DROIT DU TRAVAIL > Le licenciement économique de 2 à 9 salariés

Un licenciement est considéré comme économique lorsqu’il…

CONVENTION DE RECLASSEMENT PERSONNALISEE

Un nouveau décret prenant effet au 1er avril 2009, porte le…

DROIT A L’IMAGE

Par ordonnance de référé en date du 29 octobre 2008, le tribunal…

DUREE DES MANDATS DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL

Depuis la loi du 2 août 2005, la durée légale des mandats…

LICENCIEMENT D’UN SALARIE PROTEGE

La Cour de Cassation réaffirme que lorsqu'elle est saisie d'une…

PEUT-ON INFLIGER UNE SANCTION PECUNIERE AU SALARIE?

La Cour de Cassation vient de rappeler les conditions d'engagement…

PERIODE D’ESSAI ET CONVENTIONS COLLECTIVES

Dans la mesure où la loi de modernisation du marché du travail…

LA DUREE ET LA RUPTURE DE LA PERIODE D’ESSAI

Probablement afin de compenser l'engouement des employeurs pour…

LOI DE MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL

La loi portant modernisation du marché du travail a été…

LA RUPTURE CONVENTIONNELLE DU CONTRAT DE TRAVAIL

Alors que jusqu'à présent, la sécurisation d'une rupture ne…

CONDITIONS DE VALIDITE ET DE MISE EN ŒUVRE DES CLAUSES DE MOBILITE

Par deux arrêts du 14 octobre 2008, la Cour de Cassation réaffirme…

LE SOLDE DE TOUT COMPTE

Le solde de tout compte retrouve son utilité Le solde de…